Soulager la gueule de bois naturellement

Mis à jour : févr. 27


Qui n'a pas un jour vécu l'expérience de se réveiller avec un mal de tête lancinant, des nausées, une soif excessive et une grande fatigue après une soirée un peu trop arrosée? C’est la fameuse ‘gueule de bois’… Idéalement, on ne consommerait pas d’alcool - ou en très petite quantité - et de manière vraiment occasionnelle. Mais parfois, on se rend compte que parle, parle, jase, jase, on est passé au travers la bouteille de vino ou encore, qu’on a automédicamenté notre déprime Covid avec des mojitos nous remémorant avec nostalgie notre dernier voyage à Cuba. Loin de moi l’idée d’encourager la consommation d’alcool mais pour les fois ou cela se produit, voici quelques trucs éprouvés pour passer au travers, sans trop de ‘dommages’.


Métabolisme de l’alcool


Le corps absorbe une quantité fixe d’alcool par heure et cette quantité varie considérablement selon de nombreux facteurs, y compris le sexe, la masse corporelle et d’autres variables individuelles telles que notre génétique.


L’alcool entre dans la circulation sanguine dans les minutes suivant la première gorgée et il est ensuite absorbée par le tube digestif, à partir de l’estomac, avant qu’il ne soit métabolisé presque complètement par le foie. Pendant le métabolisme de l’alcool, un sous-produit toxique appelé acétaldéhyde est créé et le corps travaille à l’éliminer. Comment on se sent durant le processus est souvent en lien avec la vitesse à laquelle vous métabolisez l’acétaldéhyde et à quel rythme vous parvenez à vous en débarrasser. Les impuretés contenues dans l’alcool (qui varient d’un type d’alcool à l’autre) peuvent également contribuer à la gravité de la gueule de bois.


Quelques Solutions naturelles


1. Boire de l’eau pour éviter la déshydratation


L’alcool agit comme un diurétique, nous faisant uriner davantage. Cela peut conduire à la déshydratation qui est l’une des principales causes de symptômes associés à la gueule de bois.


Conseil : On consomme 1,5 L d’eau de source, le plus près possible de 100 ppm de minéraux réparti au courant de la journée. Ensuite, on peut alterner les verres d’alcool avec les verres d’eau de source plate ou gazéifiée.


2. Boire d’autres liquides pour restaurer les électrolytes


Lorsqu’on urine beaucoup, on perd aussi des électrolytes comme le sodium (Na+), le potassium (K+). le chlore (Cl-), le calcium (Ca2+) et le magnésium (Mg2+). Ces électrolytique jouent un rôle vital dans le corps humain et leur déséquilibre peut engendrer des étourdissements, des nausées et des crampes. C’est d’ailleurs l’une des principales causes de fatigue causée par la gueule de bois.


Conseil : Les boissons pour sportifs sont riches en électrolytes mais contiennent aussi beaucoup de sucre et des colorants. Optez plutôt pour un bon bouillon fait maison ou les boissons fermentées comme le kombucha qui sont riches en minéraux, en antioxydants et en bonnes bactéries pour l’entretien de notre microbiote.


3. Supporter le foie et restaurer l’énergie avec la vitamine B


Selon une étude publiée dans l’European Journal of Clinical Nutrition, les vitamines B sont particulièrement affectées par la consommation d’alcool, surtout en ce qui a trait à la B12.[i]

Les vitamines B sont responsables de l’énergie, de la fonction cérébrale, du maintien du système immunitaire et du système nerveux. Les carences peuvent être associées à la fatigue et au manque d’énergie.


Conseil : Les œufs sont une excellente source de vitamines B. On peut les consommer sans modération puisque nous savons maintenant que le taux de cholestérol est un mythe. Puisque les vitamines B agissent en synergie et que le mode de vie et l’alimentation moderne nous prédisposent aux carences, je recommande généralement un complexe de B bioactives dont les dosages et les rations ont été établis scientifiquement.


4. L’importante vitamine C


Une autre vitamine-alliée à prendre en compte lors de la récupération d’une gueule de bois est la précieuse vitamine C. Le métabolisme de l’alcool produit beaucoup de radicaux libres qui endommagent notre corps et peuvent conduire à l’inflammation et aux dommages tissulaires. Des recherches publiées en 2015 dans Alcohol Research Current Reviews ont établi un lien entre la consommation d’alcool et l’affaiblissement du système immunitaire.[ii]


Conseil : Afin d’éviter de se vulnérabiliser face aux rhumes, aux virus et aux maladies potentielles, on fait le plein de vitamine C! On pense évidemment aux oranges mais plusieurs fruits et légumes tel que le brocoli, les poivrons rouges, les kiwis et les fraises en regorgent aussi. Ces temps-ci, je recommande un minimum de 2000 mg de vitamine C en doses divisées par jour. La vitamine C en sachets avec électrolytes constitue une bonne option pour soulager la gueule de bois.


5. Favorisez les aliments riches en nutriments avant et après avoir bu


L’appariement de l’alcool avec des aliments peut aider le corps à métaboliser plus efficacement l’alcool. La digestion des aliments avant ou pendant la consommation d’alcool peut aider à augmenter les niveaux d’hormones anti-diurétiques (ADH), de glucose et le flux sanguin vers le foie. Cependant, le mythe de la ‘poutine’ ou autres aliments gras qui ‘absorberaient’ l’alcool n’est pas fondé (l’alcool est déjà métabolisé et en partie excrété à ce point-ci).


Conseil : Les glucides complexes comme les fruits et légumes sont un meilleur pari. Les bananes, par exemple, regorgent de minéraux comme le potassium et le magnésium. Si on supporte le bruit d’un mélangeur, un smoothie à base d’eau de coco, une banane, 1-2 cuillères à soupe de beurre d’amande et votre poudre de protéines préférée serait une bonne option. J’ai un penchant pour la protéine de petit-lait (whey) qui supporte la production de glutathion dans le foie et favorise sa détoxification. C’est aussi un excellent antioxydant.


6. Essayez Le gingembre pour soulager les nausées


Le gingembre (Zingiber officinale) est l’un des meilleurs remèdes naturels pour apaiser un estomac irrité par l’alcool. En facilitant la digestion, il contribue à soulager les maux d’estomac et les nausées. Le gingembre est aussi un excellent anti-inflammatoire et antimicrobien. On devrait toujours en avoir sous la main.


Conseil : Consommer des décoctions à base de racine fraîche de gingembre coupée finement. Faites simplement frémir l’équivalent d’environ 1 cm de racine par tasse d’eau. Consommer 2-3 tasses ou jusqu’à disparition du malaise. On peut aussi ajouter du citron. On peut aussi garder l’huile essentielle de Zingiber officinale à la maison. Elle se conserve encore plus longtemps.


7. Retournez au lit pour restaurer le rythme circadien


L’un des remèdes les plus réparateurs contre la gueule de bois est tout simplement de retourner dormir. Selon la National Sleep Foundation, l’alcool perturbe le rythme circadien et empêche le sommeil paradoxal.[iii] Lorsqu’on consomme de l’alcool, l’organisme n’est pas en mesure d’atteindre le cycle habituel du sommeil paradoxal alors même si on dort quelques heures, on ne dort pas bien. Selon Harvard Health, le manque de sommeil est associé à l’anxiété, l’irritabilité et la dépression.[iv] L’alcool est d’ailleurs un dépresseur qui cause un ralentissement ou une dépression du système nerveux central.[v]


Conclusion


La consommation régulière d’alcool est associée avec certains problèmes de santé incluant le cancer du sein.[i] C’est d’ailleurs le deuxième risque évitable le plus important après le tabagisme. Il va de soi qu’on doit limiter notre consommation. Cependant, pour les occasions de laisser-aller ou au cours desquelles on aurait dépassé nos limites accidentellement, ces quelques conseils simples peuvent nous soulager efficacement. Tchin-tchin!


Références

[i] Dorgan JF, Campbell WS, Clevidence BA, Brown ED, Albanes D, Judd JT, Taylor PR. Effects of moderate alcohol consumption on folate and vitamin B(12) status in postmenopausal women. Eur J Clin Nutr. 2004 Nov;58(11):1518-24. doi: 10.1038/sj.ejcn.1602002. PMID: 15138463. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15138463/ [ii] Sarkar D, Jung MK, Wang HJ. Alcohol and the Immune System. Alcohol Res. 2015;37(2):153-155. [iii] https://www.sleepfoundation.org/nutrition/alcohol-and-sleep [iv] http://healthysleep.med.harvard.edu/need-sleep/whats-in-it-for-you/mood#1 [v] http://www.caat.online.fr/coinjeunes/brefdepress.htmhttps://www.everydayhealth.com/columns/white-seeber-grogan-the-remedy-chicks/natural-hangover-remedies/

[1]https://www.cancer.be/les-cancers/risque-d-montr/alcool-et-cancer-boire-avec-mod-ration ; https://fqc.qc.ca/images/files/Alcool-et-risque-de-cancer_VF.pdf


Posts récents

Voir tout