En 2021, je transforme ma vie!

Mis à jour : févr. 19

Chaque début d’année apporte avec lui l’excitation d’entamer l’écriture d’un nouveau chapitre dans le grand livre de notre vie. Animés de ce sentiment de renouveau et par l’espoir d’un avenir meilleur, nous prenons souvent de belles résolutions, qui ne franchissent malheureusement que rarement le seuil du mois de l’amour. Selon mon expérience en tant que naturopathe clinicienne, la principale raison pour laquelle les résolutions ne perdurent pas c’est qu’elles trouvent généralement leur origine dans notre mental plutôt que d’être motivées par de véritables élans du cœur.


L’année 2021 correspond au chiffre 5 (2+0+2+1 = 5). En numérologie, le 5 symbolise le souffle. Dieu sait qu'on a bien besoin d'une bouffée d'air frais! Avec le chiffre 5, l’esprit (chiffre 1) s’oppose à la matière (chiffre 4). Le 5 renvoie à la notion de plaisir à travers l’exploration des 5 sens. On le retrouve dans l'étoile à cinq branches (pentagramme). Entouré d'un cercle, le pentagramme devient un pentacle et symbolise les quatre éléments associés à l'esprit, en englobe ainsi toutes les lois de l'univers. Pourquoi ne pas profiter de ce bon augure pour effectuer une transformation radicale mais en douceur de votre vie, un mois à la fois?


Première étape : La transformation intérieure


Afin d’effectuer un réel travail de transformation, nous devons débuter par la transformation intérieure. Celle-ci nous permettra d’identifier et de rectifier les aspects de notre vie qui ne sont plus en harmonie avec notre être profond.


· Janvier : Je crée un espace pour moi.


Tout d’abord, on s’assure de se fixer des rendez-vous hebdomadaires et quotidiens avec soi-même à l’agenda et on les traite avec la même importance que nos autres engagements. On choisit un endroit calme et ressourçant où l’on peut se déposer, calmer notre mental et nos sens et surtout, se reconnecter avec soi.

Si ce n’est déjà fait, il est primordial d’apprivoiser la solitude et d’accueillir les sentiments ou malaises refoulés qui pourraient se faufiler vers notre conscience lorsque nous cessons de nous étourdir avec nos appareils technologiques ou autres distractions qui nous servent d’échappatoires. Ces moments d’inconforts constituent de précieux alliés qui nous permettent de mieux aligner notre âme avec notre personnalité afin de retrouver pleinement notre congruence.


· Février : J’utiliser le fabuleux pouvoir de mes pensées.


Est-ce que vos pensées travaillent pour vous on contre vous? Les pensées négatives, les scénarios catastrophiques et le dialogue intérieur que nous entretenons avec nous-mêmes ne se limitent pas à nous faire sentir mal; leur impact sur notre santé est bien réel car ils déclenchent une série de réactions biochimiques dans notre corps incluant la production d’hormones de stress comme le cortisol et l’adrénaline.

De plus, savez-vous que plus on entretient une pensée, plus elle acquiert de la puissance? En effet, le système nerveux est composé d'une centaine de milliards de cellules appelées neurones formant des chaînes organisées en réseaux synaptiques, ou voies neuronales. Ces dernières sont comparables à une autoroute que l’information emprunte pour voyager dans notre système nerveux. Plus l’information circule sur une voie, plus elle se solidifie. C’est ce qu’on appelle la plasticité neuronale.

On peut reconditionner notre cerveau en prenant simplement conscience de nos pensées et de notre dialogue intérieur, puis en les redirigeant de façon positive afin de renforcer ces voies neuronales. La méditation et la pratique de la pleine conscience constituent de merveilleux outils pour y parvenir.


· Mars: Je pratique la gratitude.


La pratique de la gratitude est un autre moyen efficace de reprogrammer notre cerveau. Il suffit simplement de prendre l’habitude de noter 3 choses, personnes ou événements pour lesquels on éprouve de la gratitude à la fin de la journée. Plus on s’entraîne à identifier des raisons d’éprouver ce sentiment, plus on conditionne notre cerveau et plus on renforce nos voies neuronales positives. Parmi les bienfaits associés à la gratitude notons un accroissement du bonheur, de l’estime de soi, de la compassion, du sommeil, ainsi qu’une réduction de l’anxiété et de la dépression.[i]


· Avril : Je fais confiance à mon intuition.


La culture dans laquelle nous évoluons est dominée par les valeurs dites masculine de productivité, de compétition et de consommation qui sont très axées vers l’extérieur. De plus, la fameuse pensée cartésienne scientifique nous a conditionné à se méfier de tout ce qu’on ne peut pas mesure ou contrôler, incluant nos sentiments et notre intuition. Il est donc difficile pour la plupart d’entre-nous de faire confiance à notre voix intérieure. Pourtant, notre intuition constitue un message bien réel composé de signaux captés de façon inconsciente par nos trippes et communiqué à notre cerveau via le nerf vague afin que nous puissions répondre de façon adéquate à l’événement ressenti.[ii]

Pour équilibrer notre côté rationnel dominant avec notre intuition bienveillante, il faut rétablir nos polarités intérieures en s’entraînant à accorder plus d’importance aux valeurs féminines d’introspection, de collaboration et de créativité dans notre vie.


Deuxième étape : La transformation extérieure


Puisque nous sommes des êtres multidimensionnels, nous devons évidemment prendre aussi soin de notre temple sacré.


· Mai : Je m’assure d’être toujours bien hydraté(e).


L’eau se retrouve dans chaque cellule, tissus et organes de notre corps qui est composé à 70% de ce précieux élément. En plus de nous aider à maintenir notre température corporelle, l’eau est notamment impliquée dans les processus de digestion et de détoxification, la protection de nos articulations et la lubrification de nos tissus, incluant notre cerveau.


Nous devons absolument consommer au moins 1,5 l d’eau par jour, de préférence une eau de source naturelle renfermant environ 100 ppm de minéraux.


· Juin : Je consommer un petit-déjeuner protéiné.


Voici un rituel particulièrement important car les protéines fournissent les acides aminés qui permettent au corps de se régénérer continuellement et de produire des substances aussi importantes que nos neurotransmetteurs, nos globules blancs et nos hormones. En stabilisant le taux de glycémie, le petit-déjeuner protéiné nous procure un taux accru d’énergie et une meilleure humeur.


· Juillet : J’accorde de l’importance à mon sommeil.


L’apparition des appareils électroniques a contribué à réduire notre nombre d’heures et la qualité de notre sommeil.[iii] Le manque de sommeil chronique ayant un impact considérable sur plusieurs aspects de notre santé, nous devons impérativement nous ‘débrancher’ au moins 90 minutes avant l’heure du coucher et s’assurer de dormir 8 heures par nuit.


· Août : J’incorpore le mouvement dans ma vie.

Les bienfaits de l’activité physique à tous les niveaux sont largement démontrés. Le secret c’est de pratiquer une activité qui nous plaît et de l’incorporer à notre routine. On peut aussi en profiter pour joindre l’utile à l’agréable en choisissant un sport qu’on peut partager avec notre enfant ou notre conjoint(e). On s’assure de débuter de façon modeste mais assidue!


Troisième étape: La transformation de mon environnement


Tel un ruban de Möbius, notre environnement est le reflet de notre état intérieur mais il nous affecte aussi en retour de manière simultanée. À ce stade de notre transformation, quelques changements-clé feront la différence!


· Septembre : J’effectue un grand ménage.


Nous avons tous déjà constaté qu’il est beaucoup plus facile de se détendre et de se sentir bien lorsque notre environnement est propre et bien rangé. En plus de nous apaiser intérieurement et de nous procurer un sentiment de légèreté, le grand ménage diminue la charge de poussière et de microbes comme les acariens à laquelle nous sommes exposés. On peut même potentialiser les bienfaits du ménage en donnant nos biens à des organismes de bienveillance.


· Octobre : J’adopte des produits écologiques.


Les substances chimiques contenues dans les produits d’entretien ménager et de soins personnels pénètrent dans notre corps et présentent des effets nocifs pour notre santé. Certains agissent notamment en tant que perturbateurs de nos hormones et de notre flore intestinale. Il est donc important d’adopter des produits naturels, non-toxiques et biocompatibles. Si le cœur vous en dit, vous pouvez apprendre à les fabriquer vous-mêmes! C’est facile, économique, bon pour l’environnement et une façon très agréable de restaurer notre féminin sacré.


· Novembre : Je favorise l’alimentation biologique.


Parce que c’est meilleur pour notre santé et pour l’environnement.


· Décembre : Je fais le ménage de mon entourage.


Les relations humaines peuvent générer ou nous soutirer de l’énergie. On choisit de s’entourer de personnes qui correspondent à notre nouveau taux vibratoire et on se donne le droit de retirer autant que possible celles qui ne nous conviennent plus.


En conclusion


La transformation est évidemment propre à chaque personne et il existe de nombreuses voies pour y parvenir. Si vous choisissez de mettre en application les principes de base proposés ici de façon consistante, vous génèrerez un cercle bénéfique dans votre vie qui vous permettra d’expérimenter rapidement des bienfaits durables sur votre santé.


Chantal Ann Dumas ND.A. pratique la naturopathie depuis 1998. Également diplômée en homéopathie et en Intelligence psychocorporelle, elle est aussi formée en anthropologie médicale. Présidente-fondatrice de l’Académie internationale de santé globale, elle enseigne la naturopathie depuis 2001 et offre de nombreuses formations en santé intégrative. Communicatrice aguerrie, on la retrouve régulièrement à la radio et dans divers médias. Surveillez son webcast, Santé sans censure. Elle offre des consultations en français, en anglais et en espagnol. www;chantalanndumas.com

[i] https://www.psychologytoday.com/blog/what-mentally-strong-people-dont-do/201504/7-scientifically-proven-benefits-gratitude [ii] Jonge, W. J. (2013). The Gut’s Little Brain in Control of Intestinal Immunity. ISRN Gastroenterology,2013, 1-17. doi:10.1155/2013/630159 [iii] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3630968/

Posts récents

Voir tout