Les suppléments à base de curcuma, comment s'y retrouver?

On dirait qu’à tous les jours, on apprend quelque chose de neuf à propos du curcuma et que les compagnies de suppléments nutritionnels sortent un nouveau produit! Avec sa longue histoire d’utilisation en tant qu’épice, pigment et médecine traditionnelle en Chine et en Inde[i] en plus des preuves récentes des ses remarquables et multiples bienfaits pour la santé, le curcuma a déclenché un nouvel intérêt scientifique envers son potentiel à prévenir et traiter la maladie. Malheureusement, avec la popularité de cette vedette du royaume des plantes est aussi apparue une abondance d’information douteuse. Allons donc à la racine du problème!


Usage traditionnel du curcuma


Le curcuma est une épice extraite du rhizome de Curcuma longa, un membre de la famille du gingembre (Zingiberaceae). Le curcuma peut être utilise frais - un peu comme le gingembre – ou on peut bouillir les racines durant environ 30 à 45 minutes, puis les sécher au four[ii] et enfin les moudre en cette poudre jaune-orangée utilisée abondamment dans la cuisine indienne, de l’Asie du sud-est et du Moyen-Orient.


Bienfaits thérapeutiques


Le fameux ‘or indien’ améliore la santé via divers mécanismes d’action. Les scientifiques ont documenté ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, antivirales, antibactériennes, antifongiques, neuroprotectrices et anti-cancer donc le curcuma possède un potentiel intéressant contre diverses maladies malignes, le diabète, les allergies, l’arthrite, la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies chroniques.[iii]


Composition biochimique


La couleur jaune du curcuma provient de pigments polyphénoliques liposolubles connus collectivement sous le nom de curcuminoïdes. Les curcuminoïdes constituent environ 2-9 % du curcuma et incluent la curcumin (diféruloylméthane), la déméthoxycurcumine et la bisdéméthoxycurcumine. La curcumine représente environ 75 % des curcuminoïdes et constitue 3.14 % de la poudre de curcuma.[iv] La curcumine est donc considérée comme l’ingrédient le plus actif.[v] De plus, le curcuma contient des huiles volatiles dont la turmérone, l’atlantone et le zingibérène ainsi que des composants généraux tels que le glucose, les protéines et des résines.[vi]


Suppléments à base de curcumine


Puisque la curcumine ne représente qu’une petite portion de la poudre de curcuma, on retrouve des extraits de curcuma sous forme de suppléments nutritionnels sur le marché. La majorité des produits commerciaux fournissent entre 300 et 500 mg de curcuma moulu par capsule et sont standardisés afin de contenir 95 % de curcumine (285 à 475 mg de curcumine).


Cependant, il ne s’agît pas seulement de savoir quelle quantité de curcumine vous consommez mais bien combien vous en absorbez! La majorité des produits disponibles sur le marché ne bénéficient malheureusement pas d’une bonne biodisponibilité, ce qui les empêche de fournir les bienfaits du curcuma sur la santé.


Métabolisme et biodisponibilité


Les résultats d’études cliniques indiquent que la biodisponibilité systémique de la curcumine administrée par voie orale est relativement faible.[vii] (Voir le document The Truth About Curcumine) Ses bienfaits thérapeutiques sont donc limités par sa faible solubilité, sa pauvre absorption à partir de l’intestin, son métabolisme et son excrétion rapides.[viii] Suite à son absorption orale, le polyphenol est rapidement convertit en métabolites hydrosolubles (curcumine glucuronides et curcumine) ou réduit en hexahydrocurcumine. Conséquemment, la substance détectée dans le plasma ou le sérum durant la majorité des études cliniques consiste en fait des métabolites de curcumine et non de la curcumine libre.[ix] Ce point est extrêmement significatif car les études cliniques prouvent que lesdits métabolites NE POSSÈDENT PAS la même activité biologique que leur substance-mère.[x]


Augmenter la biodisponibilité


Différentes stratégies ont été investiguées par les compagnies pharmaceutiques afin d’améliorer l’absorption et la biodisponibilité de la curcumine incluant l’ajout d’inhibiteurs tels que la piperine et les systèmes d’administration à base de matière lipidique.


La piperine est un ingrédient actif issue du poivre noir qui peut être combine avec la curcumine afin d’en augmenter la concentration plasmique en inhibant son métabolisme (excrétion).[xi] Cependant, la pipérine s’est avérée toxique dans le cadre d’études expérimentales.[xii]


Lorsqu’un groupe de neuroscientifiques de l’UCLA à Los Angeles a découvert qu’aucun des produits testés ne fournissait de la curcumine libre (non désactivée ou métabolisée par le foie) dans le sang ou le cerveau des sujets testés, ils ont décidé de faire équipe avec Verdure Sciences afin de développer leur propre formule. Suite à 10 années de recherche et après avoir testé plus de 200 formules différentes, ils ont mis au point un système révolutionnaire d’administration de la curcumine à base de particules lipidiques solides qui passent outre les obstacles – acidité stomacale, excrétion rapide, peu d’absorption à travers la muqueuse intestinale - et fournit une meilleure biodisponibilité et une bioaccessibilité accrue se traduisant par une curcumine dotée d’une réelle efficacité thérapeutique.


Système d’administration de curcumine à base de Particules Lipidiques Solides (PLS)


Une particule de matière lipidique solide est de forme sphérique et possède un diamètre extrêmement petit, de l’ordre de la nanoparticule. Elle possède un corps matriciel lipidique solide pouvant solubiliser les molécules lipophiliques telles que la curcumine. Un aspect très particulier de la PLS administrée par voie orale est son absorption lymphatique accrue[xiii] qui permet d’outrepasser le métabolisme du premier passage hépatique ce qui permet à plus de curcumine libre d’atteindre ses cibles d’action. Cette biodisponibilité accrue se traduit par une meilleure bioaccessibilité et un plus grand impact thérapeutique. Les études démontrent que la curcumine libre possède une meilleure activité antioxydante, anti-inflammatoire, antiprolifératrice, anti-amyloïde et une neurogenèse accrue alors que la curcumine glucuronide possède peu ou pas d’activité.[xiv]


PLS, phytosome & micelle


Bien que la PLS et le phytosome constituent deux systèmes d’administration impliquant des lipides, le phytosome possède un centre liquide et ses molécules sont habituellement beaucoup plus grosses. On peut dire que c’est l’ancêtre du révolutionnaire système d’administration PLS. Quant aux micelles, elles sont aussi efficaces dans le transport des acides gras peu solubles jusqu’à la surface des cellules mais elles sont constamment transformées et recombinées et elles passent tout d’abord par le métabolisme hépatique puisqu’elles ne peuvent pas être absorbées directement par le système lymphatique.


Longvida = curcumine libre


La curcumine Longvida est une formule brevetée unique ayant recours à un type de lécithine hautement purifiée provenant du soya certifié sans OGM qui permet de protéger la curcumine de l’environnement rigoureux de l’estomac, de la dissoudre à son point d’absorption dans le tube digestif et d’assister le passage de la curcumine libre directement dans la circulation sanguine pour atteindre ses tissus-cibles, incluant le cerveau. Grâce à cette technologie de pointe, Longvida constitue la première formule de curcuma ayant pu démontrer la présence de curcumine libre (non glucuronidée) dans le sang.[xv]


Études cliniques


Lorsque les compagnies citent des études cliniques afin de promouvoir leur produit, il est important de s’assurer que l’étude implique bel et bien le produit en question et que les fameuses ‘études cliniques chez les humaines publiées’ aient fait l’objet de publication dans des revues sérieuses évaluées par des pairs. Longvida possède présentement 8 études chez l’humain publiées à son actif[xvi] et 8 autres sont complétées ou en cours de réalisation en partenariat avec des institutions prestigieuses incluant entre autre UCLA et les universités McGill, UCLA, du Colorado, de la Floride et de Pune (Inde).


Comprendre les dosages


Longvida contient 23 % de curcumine. Pour obtenir 80 mg de curcumine (ex.: CurcuViva), une capsule doit fournir ~348 mg de curcumine Longvida. En comparaison, certaines compagnies fournissent 80 mg de curcuma, ce qui se traduit en réalité à seulement 16 mg de curcumine (~20 % de 80 mg).


Ensuite, nous devons tenir compte de la question de la biodisponibilité. On a démontré et documenté cliniquement que la formule Longvida livre 98-178 fois[1] plus de curcumine libre dans le sang qu’un produit standard.[xvii] En comparaison, la compétition ne démontre que des taux négligeables de curcumine libre. Ce point est absolument crucial, non seulement en termes d’efficacité clinique mais aussi en termes de coût.


Comparer le coût


Lorsqu’on compare les prix des different produits à base de curcuma, on doit considerer le coût par gramme de curcumine ou encore, le prix corrigé en function de la biodisponibilité.


Sécurité et contrôle de la qualité


Plusieurs personnes pourraient être tentées par tous les bienfaits associés au curcuma tout en étant préoccupées par son innocuité et et sa qualité en tant que supplément nutritionnel. Comme nous le savons, le curcuma possède une longue tradition d’utilisation. Quant au Longvida, il jouit d’un solide profil d’efficacité et d’innocuité prouvés en clinique à des doses allant de 8 à 12 gr par jour (8000 à 12 000 mg). Il est ‘généralement considéré comme sans danger’ (Generally Recognized As Safe - GRAS) par la FDA et fabriqué selon les plus stricts paramètres de contrôle de la qualité. Longvida bénéficie également d’une étude animale d’évaluation de la toxicité à long terme, ce dont très peu d’autres compétiteurs peuvent affirmer. De plus, Longvida se conforme à la limite de taille des nanoparticules imposée à 100 nm par Santé Canada.


Autres facteurs à considérer


Lorsqu’on compare les suppléments, il est utile de savoir que Longvida n’a pas recours au solvant dichlorure d'éthylène (EDC) et qu’il ne contient aucun surfactant ni adultérant – tel que le nimésulide, - ni aucune huile volatile ou produit d’origine animale. Il est certifié sans gluten, sans OGM et rencontre ou excède les standards les plus élevés en termes de présence de métaux lourds. Notons que le recours à des surfactants (ou émulsifiants) tels que le Tween/polysorbate 80 est considéré acceptable en Amérique du nord mais qu’il est banni ou strictement contrôlé dans des pays tels que Japon, la Chine, Taiwan et la Thaïlande.


La puissance de 2 extraits brevetés


Il existe un autre produit contenant de la curcumine libre. Il s'agît du produit Curcumin Ultra. Ce supplément qui s'est mérité prix le “Nutraingredients research of the year” en 2019 est composé de 2 ingrédients brevetés à base de curcuma (CurQFen® et Turmacin®) qui agissent de manière complémentaire et synergique.


Il offre combinaison unique de curcuminoïdes libres (CurQfen®) et de polysaccharides de curcuma hydrosolubles (Turmacin®). Cette combinaison offre une absorption et une biodisponibilité sans précédent en plus de mais fournir également les taux les plus élevés de curcuminoïdes bioactifs sous forme libre sur le marché! Cette forme est plus stable que les autres produits à base de curcumine et il a été démontré par des études cliniques qu'elle circule dans le sang pendant plus de 24 heures!


Curcumin Ultra est efficace pour combattre de multiples affections dont la douleur aiguë et chronique, ainsi que l’inflammation. Ses effets ont aussi fait l'objet d'études notamment sur la dépression et dans le cadre de maladies cardiovasculaires. En 2019, une étude à double insu contrôlée par placebo portant sur l’évaluation des effets du CurQfen sur les maladies cardiovasculaires a été effectuée. Vingt-deux hommes ont été randomisés pour recevoir une dose quotidienne de 500 mg de CurQfen ou de fibres de fenugrec seules pendant 12 semaines, sans aucune modification de régime alimentaire ni du programme d’exercice. À la fin du traitement, des échantillons de sang ont montré que les personnes à qui on avait administré du CurQfen avaient des taux plus faibles d’homocystéine (un marqueur des maladies cardiovasculaires), comparés au groupe témoin. Une augmentation des taux de cholestérol HDL (le « bon » cholestérol) a également été observée.xviii


En conclusion


Le curcuma est une plante dotée d’un long historique d’utilisation culinaire et à des fins médicinales et nous découvrons maintenant toutes ses propriétés thérapeutiques. Cependant, en raison de sa piètre biodisponibilité lorsqu’on le consommé par voie orale, nous devons nous assurer de choisir un supplément qui livre de la curcumine libre aux cibles d’action. La curcumine optimisée Longvida et Curcumin Ultra sont les meilleurs produits disponibles sur le marché qui rencontrent ce critère. Leur efficacité est prouvée scientifiquement et ils constituent la manière la plus rentable d’obtenir tous les bienfaits associés au curcuma dans un format pratique. Aucun autre produit des compétiteurs ne fournit la curcumine libre, un facteur-clé puisque c’est la forme la plus active et celle pouvant pénétrer les barrières des membranes cellulaires telles que la barrière hémato-encéphalique. Alors lorsque vient le temps de choisir la meilleure formulation de curcuma pour votre santé et votre porte-monnaie, le choix devrait être clair!!!


Références:

www.longvida.com


[i] A. C. Beynen, J. J. Visser and J. A. Schouten, “Inhibitory Effect on Lithogenesis by Ingestion of a Curcuma Mixture (Temoe Lawak Singer),” Journal of Food Science Technology, Vol. 24, 1987, pp. 253-256. [ii] Indian Spices. "Turmeric processing". kaubic.in. Retrieved 2015-07-30 [iii] Adv Exp Med Biol. 2007;595:1-75 [iv] Tayyem RF, Heath DD, Al-Delaimy WK, Rock CL (2006). "Curcumin content of turmeric and curry powders". Nutr Cancer 55 (2): 126–131. doi:10.1207/s15327914nc5502_2. PMID 17044766. [v] Sharma RA, Gescher AJ, Steward WP. Curcumin: The story so far. Eur J Cancer. 2005;41(13):1955-1968. [vi] Nagpal M, Sood S (2013). "Role of curcumin in systemic and oral health: An overview". J Nat Sci Biol Med 4 (1): 3–7. doi:10.4103/0976-9668.107253. PMC 3633300. PMID 23633828 [vii] Anand P, Kunnumakkara AB, Newman RA, Aggarwal BB. Bioavailability of curcumin: problems and promises. Mol Pharm. 2007;4(6):807-818. [viii] Wahlström B, Blennow G. A study on the fate of curcumin in the rat. Acta Pharmacol Toxicol (Copenh) 1978;43:86–92 [ix] Baum L, Lam CW, Cheung SK, et al. Six-month randomized, placebo-controlled, double-blind, pilot clinical trial of curcumin in patients with Alzheimer disease. J Clin Psychopharmacol. 2008;28(1):110-113. [x] Ireson C, Orr S, Jones DJ, et al. Characterization of metabolites of the chemopreventive agent curcumin in human and rat hepatocytes and in the rat in vivo, and evaluation of their ability to inhibit phorbol ester-induced prostaglandin E2 production. Cancer Res. 2001;61(3):1058-1064. [xi] Sharma RA, Euden SA, Platton SL, Cooke DN, Shafayat A, Hewitt HR, et al. Phase I clinical trial of oral curcumin: Biomarkers of systemic activity and compliance. Clin Cancer Res. 2004;10:6847–54. [xii] Piyachaturawat P, Glinsukon T, Toskulkao C. Acute and subacute toxicity of piperine in mice, rats and hamsters. Toxicol Lett. 1983;16:351–9 [xiii] Absorption, disposition and pharmacokinetics of solid lipid nanoparticles. Jianping Qi, Yi Lu, Wei Wu Curr Drug Metab. 2012 May 1; 13(4): 418–428. [xiv] Begum AN, Jones MR, Lim GP, et al. Curcumin Structure-Function, Bioavailability, and Efficacy in Models of Neuroinflammation and Alzheimer’s Disease. The Journal of pharmacology and experimental therapeutics. 2008;326(1):196-208. doi:10.1124/jpet.108.137455. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2527621/ [xv] Shah J, Patel S, Ebersole B, Hingorani L. Acute human pharmacokinetics of 40mg curcumin (as Longvida®) leads to therapeutic blood levels. Planta Med 2012; 78-PH5. [xvi] Gota V et-al J Agri Food Chem 2010, 58: 2095-2099 ; DiSilvestro R et-al Nutrition Journal 2012, 11: 79-87 ; Cox K et-al J Psychopharmacol 2014; 1-10 ; Khattry N et-al Blood 2012, 120: 3039 ; Shah J et-al 2012 Planta Medica 78: P45 ; Hingorani L et-al 2012 ICNPR (International Conference of natural Product Research) poster [xvii] Gota V et-al J Agri Food Chem 2010, 58: 2095-2099

XViii Campbell MS, Ouyang A, I M K, Charnigo RJ, Westgate PM, Fleenor BS. Influence of enhanced bioavailable curcumin on obesity-associated cardiovascular disease risk factors and arterial function: A double-blinded, randomized, controlled trial. Nutrition. 2019 Jun;62:135-139. doi: 10.1016/j.nut.2019.01.002. Epub 2019 Jan 11. PMID: 30889454.